BIOGRAPHIE DE JACKY MICAELLI

Dernière mise à jour : 27 avr. 2021



Jacky Micaelli est née à Bastia, dans le quartier Saint-Joseph, le 5 janvier 1955.


« J'ai chanté avant de parler. Je n'ai pas choisi, c'est ainsi !» racontait-elle.


Jacky Micaelli à Figaghjola à Bastia à proximité du quartier St Joseph où elle est née.
Jacky Micaelli à Figaghjola à Bastia

Formée au chant par Jean-Paul Poletti, co-créateur de Canta U Populu Corsu, formation pionnière du renouveau de la musique corse et d'un mouvement de prise de conscience politique et culturelle qui se développe au début des années 70, elle débute sa carrière en 1986, avec le prix du concours de chant de Radio France, la parution de son premier 45 tours : L'Arcu Di Sperenza.


Jacky Micaelli et Jean-Paul Poletti 1989. Archive Sylvia Micaelli, présidente de l'association L'Arcu Di Sperenza
Jacky Micaelli et Jean-Paul Poletti 1989


Grâce à son immense talent, Jacky est reconnue comme une grande artiste et sa renommée s'étend bien au delà des frontières.


En 1988 elle fait partie des Découvertes du Printemps de Bourges, où elle représente la Corse. Elle remporte le prix des auditeurs Radio-France, lors du Trophée Radio France de la Jeune Chanson Française à Périgueux.


Toujours en 1988, à l'Opéra Bastille à Paris et au Festival de Lille, avec le groupe Donnisulana, elle interprèète « A Hélène », l'oeuvre de Iannis Zenakis.


Jacky Micaelli, avec le groupe Donnisulana, elle interprête « A Hélène », l'oeuvre de Iannis Zenakis. Archive de Sylvia Micaelli, sa fille, présidente de l'association L'Arcu Di Sperenza
Jacky Micaelli & Donnisulana

En 1989, elle joue et chante dans la comédie musicale de Mighé Raffaelli « A Pruvatoghja », au théâtre de Bastia.


En 1989, elle joue et chante dans la comédie musicale de Mighé Raffaelli « A Pruvatoghja », au théâtre de Bastia.
Jacky Micaelli accompagnée de Patrizia Bartoli-Dau, Mighela Cesari, Aline Filippi, Gigi Casabianca, Jean-Pierre Lanfranchi, Claude Bellagamba et Jacques Filippi

Jacky Micaelli est lancée. Elle excelle aussi bien dans les chants sacrés que les profanes, la variétés, le jazz et le répertoire classique. Elle chante avec Jacques Higelin, dont elle deviendra l'amie, lors d'un spectacle au Grand Rex et au Cirque d'Hiver à Paris.


chante avec Jacques Higelin, dont elle deviendra l'amie, lors d'un spectacle au Grand Rex et au Cirque d'Hiver à Paris. Archive de Sylvia Micaelli, fille de Jacky Micaelli et présidente de l'association L'Arcu Di Sperenza
Jacques Higelin & Jacky Micaelli

Elle est invitée par Marcel Péres à chanter avec l'ensemble Organum, et par le groupe Tavagna.


Sa voix puissante et belle ne triche pas. Elle chante vrai. Elle chante l'âme. Elle enchante l'âme !


De 1990 à 1992, elle fait une tournée nationale avec la compagnie de danse Balmuz dans « A Mossa », récital de chants et de danses de Jacques Patarozzi.


En 1991, au Festival du Film et des cultures méditerranéennes de Bastia, son interprétation de la cantate pour une voix de femme à « Matria » est un énorme succès.



Elle participe à la création Gesù al Sepolcro, oratorio de Giacomo Antonio Perti, qui lui vaudra de se produire La Fenice de Venise en 1988, à la basilique de Lourdes l'année suivante, à La Scala de Milan (1989), ou encore festival de musique de La Chaise-Dieu en 1992


Jacky Micaelli participe à la création Gesù al Sepolcro, oratorio de Giacomo Antonio Perti, qui lui vaudra de se produire La Fenice de Venise en 1988, à la basilique de Lourdes l'année suivante, à La Scala de Milan (1989), ou encore festival de musique de La Chaise-Dieu en 1992
Jacky Micaelli participe à la création Gesù al Sepolcro, oratorio de Giacomo Antonio Perti

A partir de 1992, elle entreprend une grande tournée internationale avec le groupe Donnisulana. Elle chantera au Japon, au Texas et dans toute l'Europe.


A partir de 1992, Jacky Micaelli entreprend une grande tournée internationale avec le groupe Donnisulana. Elle chantera au Japon, au Texas et dans toute l'Europe. Archive de Sylvia Micaelli, sa fille, présidente de l'association L'Arcu Di Sperenza.
Jacky Micaelli & Donnisulana

Au Japon, elle fait la connaissance de Kazumi Watanabé et du groupe de « chants d'Okinawa » au festival de Sado. Un deuxième voyage au Japon en 2000 en découlera, pour une tournée avec Kazumi Watanabé, guitariste de Jazz japonais.


Au Japon, Jacky Micaelli fait la connaissance de Kazumi Watanabé et du groupe de « chants d'Okinawa » au festival de Sado. Un deuxième voyage au Japon en 2000 en découlera, pour une tournée avec Kazumi Watanabé, guitariste de Jazz japonais. Archive de sa fille Sylvia Micaelli, présidente de l'association L'Arcu Di Sperenza
Kazumi Watanabé & Jacky Micaelli

En 1995, elle est l'invité d'honneur sur Franc3 Corse, dans l'émission "La Nave Va", aux côtés de Jean-Jacques Torre et de Michèle Donignazzi.

En 1996, elle chante et joue dans « A Pesta », adaptation corse de « La Peste » d'Albert Camus, de Jean-Pierre Lanfranchi.


En 1996, Jacky Micaelli chante et  joue dans « A Pesta », adaptation corse de « La Peste » d'Albert Camus, de Jean-Pierre Lanfranchi.


Au cours de cette même année 1996, elle sort son premier Opus « Corsica Sacra ». Ce disque reçoit le grand prix du disque de l'Académie Charles Cros, le Choc du monde de la Musique et le Diapason d'Or ! S'en suit une grand tournée couronnée de succès.


En 1996, Jacky Micaelli sort son premier Opus « Corsica Sacra ». Ce disque reçoit le grand prix du disque de l'Académie Charles Cros, le Choc du monde de la Musique et le Diapason d'Or ! S'en suit une grand tournée couronnée de succès. Archive de sa Fille, Sylvia Micaelli, présidente de l'association L'Arcu Di Sperenza
Marie Ange Geronimi, Jacky Micaelli et Jean-Etienne Langianni CD Corsica sacra

En 2000, Jacky interprète "A cantata Corsica" de Jean-Paul Poletti au théâtre de Bastia et à Cannes.


En 2000, Jacky interprète la cantate « Corsica » de Jean-Paul Poletti au théâtre de Bastia et à Cannes. Archive de Sylvia Micaelli, sa fille, présidente de l'association L'Arcu Di Sperenza
Jacky Micaelli dans A Cantata de Jean-Paul Poletti

Elle enregistre également Les Chants de la Liberté, avec Antoine Ciosi, parmi lesquels, une interprétation remarquable de «l'Affissu Zifrattu » adaptation de l'Affiche Rouge, du poète Jacque Fusina.


Puis, elle se produit dans plusieurs salles parisiennes réputées : Le Café de la Danse, l'Olympia, le Petit Journal, l'Européen, le Théâtre de la Ville, l'Opéra Bastille...


En 2001, elle part en tournée dans tout le pays basque avec E Voce é di E Pelle.


Au Festival de Londres, avec Donnisulana, elle rencontre Peter Gabriel.


En 2001, sortie de son second CD « A Mor'esca », dans lequel elle offre un voyage dans le bassin méditerranéen, rythmé de Blues, de Saudate, sans se départir de son âme corse. Ce voyage la conduit tout naturellement à intégrer le groupe Rassegna, pour y partager les sonorités du flamenco et de la polyphonie corse.


Jacky Micaelli, sur scène pendant les balances, accompagnée de ses musiciens Patrick Vaillant, Serge Pesce et Bernard Santacruz
Jacky Micaelli, sur scène pendant les balances, accompagnée de ses musiciens


L'année 2003 est celle de la sortie de son troisième CD « Fiamma ». Ce CD est le fruit d'une très belle amitié et d'une complicité artistique entre Jacky Micaelli, Jean-Etienne Langianni et son épouse Marie. Les arrangements de Jean-Etienne, qui sont magnifiques, la communion que l'on devine entre eux trois, font de ce CD un bijou de spiritualité.